L’ATELIER

Titre: L’ATELIER

Sous-Titre: Regards d’ici pour demain

Durée : 1h53′

Nationalité: France

Réalisateur: Laurent Cantet

Casting: Marina Foïs, Matthieu Lucci, Warda Rammach

Année de production: 2017

Distribution : Diaphana Distribution

 

critique:

A La Ciotat une romancière parisienne de renom se charge d’un atelier d’écriture pour jeunes adolescents en réinsertion et choisit avec eux le thème de l’œuvre: un thriller sur fond historico-social de la cité ouvrière. Sauf que refusant cette unité faite autour du sujet, l’un d’entre eux se démarque opposé autant à ces références qu’à l’esprit collectif au profit d’un extrémisme nationaliste, reflet d’un mal-être existentiel bientôt traduit par un acte gratuit provocateur. L’angoisse d’un gamin mutique prolongeant la violence des jeux vidéo dans l’ennui de son quotidien et la vacuité de son futur, motive l’intérêt de l’écrivaine cherchant elle, à enrichir de réalité les mots de ses fictions. Rencontre de classes et duel générationnel où le discours politique s’incarne dans l’espoir et le désespoir de la jeunesse dans une société classifiée par ses privilèges, ses communautés culturelles et religieuses, sa xénophobie latente et un avenir à définir.

A l’écoute de la jeunesse depuis « Ressources humaines » jusqu’à « Entre les murs » Laurent Cantet filme Marina Foïs entourée de quelques acteurs non-professionnels, en décors réels, au rythme de paroles spontanées jaillies des groupes, de séquences solitaires dans les calanques, sa caméra témoin au service d’un scénario partagé avec Romain Campillo dans une totale exigence d’authenticité et un même espoir à partager entre tous.

KINGSMAN

Titre: KINGSMAN

Sous-Titre: LE CERCLE D’OR

Durée : 2h20′

Nationalités: Royaume Uni/USA

Réalisateur: Matthew Vaughn

Casting: Colin Firth, Taron Egerton, Jukianne Moore, Marc Srong, Halle Berry, Elton John

Année de production: 2017

Distribution : 20th CENTURY FOX

 

critique:

Tout à la fois film d’action et pastiche d’espions le second volet de Kingsman est une explosion d’effets spéciaux et d’humour débridé hors toutes limites. Alors d’un agent spécial ressuscité à un phallocrate assumé jusqu’à une féministe délirante, whiskies scotch ou bourbons confondus, les cascades succèdent aux combats écrasant la bien-pensance et tranchant les morales juste pour nous réjouir d’un éclatant spectacle.

NUMERO UNE

Titre: NUMERO UNE

Sous-Titre: Inégalité patronale

Durée : 1h50′

Nationalité: France

Réalisatrice: Tonie Marshall

Casting: Emmanuelle Devos, Suzanne Clément, Francine Bergé, Sami Frey, Benjamin Biolay

Année de production: 2017

Distribution : PYRAMIDE

 

critique:

Brillante cette femme déjà respectée dans une société française de renom, alors pourquoi n’accèderait-elle pas au rang de PDG d’une entreprise du CAC 40 ? Telle est la question posée par ce thriller sociétal, qui tente de pénétrer les arcanes d’un pouvoir masculin culturel résistant à la valeur des qualifications, au féminisme, aux quotas ou autres tentatives, en l’affrontant par les mêmes biais de réseaux, manipulations, passe-droits ou bassesses. A égalité de rivalité qui donc l’emportera et à quel prix ?

Tonie Marshall a transformé un projet de série télévisée en long-métrage en gardant la complexité des situations et la richesse des personnages au détriment de la clarté du propos, mais Emmanuelle Devos et ses comparses combattent vaillamment, Sami Frey joue au sage, Benjamin Biolay au séducteur, Richard Berry au salaud, avec brio.

 

A L’OUEST DU JOURDAIN

Titre: A L’OUEST DU JOURDAIN

Sous-titre: Appel à la paix

Documentaire

Durée : 1h24′

Nationalités: France / Israël

Réalisateur: Amos Gitaï

Année de production: 2017

Distribution: Sophie Dulac Distribution

 

 

critique:

Impossible de renoncer à l’espoir de paix pour Amos Gitaï engagé dans ce combat à travers ses films successifs (Journal de campagne 1983 /Donnons une chance à la paix 1993 /L’arène du meurtre 1996/ Le dernier jour d’Yitzhak 2016) auquel s’ajoute ce dernier opus partagé avec les « héritiers de Rabin » et ses opposants. La mélodie récurrente d’une clarinette scande les interviews des palestiniens et des israéliens pour dénoncer la décolonisation, ses racines politiques et ses répercussions humaines ensemble injustifiables. Paroles de journalistes, raisonnements gouvernementaux, plaidoyers religieux, témoignages de militaires, larmes de mères s’entremêlent pour résister et lutter inlassablement.

LE SERPENT AUX 1000 COUPURES

Titre :  LE SERPENT AUX 1000 COUPURES 
Sous-Titre : A acheter pour avoir des frissons ruraux

Durée : 1h46′

Nationalités : France/Belgique

Réalisateur: Eric Valette

Casting: Tomer Sisley, Pascal Greggory, Terence Yin, Erika Sainte, Clémence Brétecher

Année de production: 2015

 

Editeur vidéo CONDOR ENTERTAINMENT DVD & VOD + Blu Ray en vente le 5 octobre 2017

 

Bonus:

  • Entretien avec le réalisateur, durée : 27’.

 

critique :

En rase campagne un tueur exécute les occupants d’une voiture et blessé se réfugie dans une ferme voisine dont il prend le couple mixte et leur fillette en otage. Ce règlement de comptes met en cause la globalisation du trafic de drogues de Colombie vers l’Espagne jusqu’au pays toulousain, périple international qui fait s’affronter un tueur découpeur asiatique à un autre, cette fois arabe ténébreux et paternel, ensemble contre un flic fumeur de cigares et des paysans racistes primaires.

Complication des situations, variété des cultures, simplification des clichés s’accumulent pour une démonstration par l’image de la violence généralisée d’un polar très noir.

CONFIDENT ROYAL

Titre: CONFIDENT ROYAL

Sous-Titre: GOD SAVE THE QUEEN

Durée : 1h47′

Nationalité: Royaume Uni

Réalisateur: Stephen Frears

Casting: Judi Dench, Ali Fazal, Michael Gambon, Olivia Williams, Eddy Izzard

Année de production: 2017

Distribution : United Pictures France

 

critique:

L’Empire britannique est au zénith, et Victoria qui l’incarne s’ennuie dans le faste guindé de l’apparat entre ses courtisans et un héritier sexagénaire frustré, jusqu’à l’apparition d’un jeune et bel indien débarqué de cette colonie lointaine pour honorer les cinquante ans de son règne. Et cette distraction inattendue va piquer sa curiosité et lui permettre de s’évader hors des limites assignées par le protocole. Une improbable relation s’établit alors rejoignant deux mondes, s’ouvrant à la tolérance entre les êtres, leurs cultures et religions.

Alors Stephen Frears devenu spécialiste en reines vieillissantes (The Queen )s’empare de cette authentique anecdote, s’en amuse, mêle la farce à l’émotion, les allusions contemporaines aux traditions compassées, fait chatoyer les costumes et les dorures, use et abuse du talent de Judi Dench et de l’exotisme d’Ali Fazal, le tout avec un humour « so british » dont profiter sans frontières.

HAPPY END

Titre: HAPPY END

Sous-Titre: Histoire de famille

Durée : 1h47′

Nationalités: France / Allemagne / Autriche

Réalisateur: Michael Haneke

Casting: Isabelle Huppert, JL Trintignant, Mathieu Kassovitz, Fantine Harduin

Année de production: 2017

Distribution: Les Films du Losange

 

critique:

Une ado joue avec la mort, un vieillard est fatigué de la vie, leur famille bourgeoise les emprisonne dans son carcan de fausses bonnes manières et de mensonges, tous deux témoins d’un monde qu’ils refusent, l’une sur son téléphone portable, l’autre sur son fauteuil roulant. C’est à Calais, derrière son mur que Michael Haneke les unit dans une complicité sarcastique pour continuer de dénoncer l’inhumanité d’une société sans écoute ni amour, toutes générations confondues au fil d’un puzzle tragi-comique hors toute émotion, hors celle de retrouver Jean Louis Trintignant.

LE JEUNE KARL MARX

Titre: LE JEUNE KARL MARX

Sous-Titre: Combat d’idées

Durée : 1h58′

Nationalités: France / Allemagne / Belgique

Réalisateur: Raoul Peck

Casting: August Diehl, Stefan Konarske, Vicky Krieps, Olivier Gourmet, Alexander Scheer

Année de production: 2017

Distribution: Diaphana

 

critique:

Le vieillard chenu auteur du « Capital » a bien sûr été un jeune homme passionné et c’est cet engagement politique qui l’a conduit dès 1844 à la rédaction d’écrits aux résonances toujours actuelles. C’est à travers l’amitié et la correspondance de Karl Marx étudiant activiste exilé avec sa femme Jenny et de Friedrich Engels fils d’industriel bourgeois que le film traduit l’émergence d’une conscience prolétarienne dans un contexte d’industrialisation naissante donnant lieu en 1848 au « Manifeste du parti communiste ». Au fil de quatre années d’errance d’Allemagne en France et en Belgique jusqu’en Angleterre les idées de Proudhon croisent celles de Bakounine pour étayer les convictions de ces philosophes aussi ardents que débutants.

Sous une autre forme que ses précédents documentaires (« Lumumba » & « I am not your negro ») Raoul Peck s’engage avec une même rigueur dénonciatrice dans un rappel historique vibrant d’énergie en ces temps où les inégalités sociales ne cessent de croître.

ESPECES MENACEES

Titre: ESPECES MENACEES

Sous-Titre: Histoires de familles

Durée : 1h47′

Nationalité: France

Réalisateur:  Gilles Bourdos

Casting: Alice Isaaz, Vincent Rottiers, Grégory Gadebois, Eric Elmosnino, Damien Chapelle

Année de production: 2017

Distribution : MARS Films

 

critique:

Inspirées de nouvelles de Richard Bausch, trois histoires de soumission amoureuse et parentale se frôlent mêlant la violence d’un jeune marié aux souffrances d’une épouse battue, la douleur d’un père amoindri par sa lâcheté conjugale, les délires castrateurs d’une mère sur un fils impuissant, et un transfert générationnel identitaire. Règlements de comptes, rejet des repères, abus de pouvoir alimentent les manipulations familiales engendrées par les perversions narcissiques individuelles. Pour échapper aux purs entrelacs de la choralité et ses risques démonstratifs, le réalisateur joue avec les lumières autant que les ombres, la variété des lieux, déstructure les séquences d’un terrain sociétal à un univers mental, brise le rythme des scènes, diversifiant les emprises subies par l’ambivalence même des victimes se dédoublant dans leurs affrontements jusqu’à l’aliénation ou la libération.

Les acteurs rivalisent de talent entre la luminosité d’Alice Isaaz, la brutalité de Vincent Rottiers, l’intériorité de Gregory Gadebois, à égalité dans la complicité des autres rôles.

Gilles Bourdos après « Disparus », « Inquiétudes » et « Renoir » continue son parcours exigeant et subtil.

 

DEMAIN ET TOUS LES AUTRES JOURS

Titre: DEMAIN ET TOUS LES AUTRES JOURS

Sous-Titre: Histoire de famille

Durée : 1h35′

Nationalité: France

Réalisatrice: Noémie Lvovsky

Casting: Luce Rodriguez, Noémie Lvovsky, Mathieu Amalric, Anaïs Demoustier

Distribution : GAUMONT

 

 

critique:

Trop sage cette gamine qui s’essouffle de l’école à la maison pour y croiser une mère absente d’elle-même, s’égarant autant dans les rues, les trains que dans les ailleurs de sa tête. Pour la rattraper dans ses envols, la fillette est rejointe par une hulotte bavarde qui introduit une dimension fantastique aux dérives de la folie et transforme la réalité en conte pour enfants devenus adultes.

Depuis « La vie ne me fait pas peur » via « Camille redouble », Noémie Lvovsky sublime avec sa tendresse de fille son fantôme maternel par la magie du cinéma.

Conception, Creation & Web Design : Adamaco, hebergement, creation de sites internetAdamaco Inc.