ETE 93

Titre: ETE 93

Sous-Titre: Portrait de famille

Durée : 1h34′

Nationalité: Espagne

Réalisatrice: Carla Simon

Casting: Laia Artigas, Paula Robles, Bruna Cusi, David Verdaguer

Année de production: 2017

Distribution : PYRAMIDE

Récompenses : Berlinale 2017/Prix GENERATION : Prix du Meilleur 1er film.

Festival de Buenos Aires : Prix Signis.

Festival de Malaga : Prix Biznaga d’or.

 

critique:

C’est l’été en Catalogne et Frida doit quitter Barcelone pour un village des environs où son oncle et sa tante la recueillent après les décès successifs de ses parents du Sida. C’est à travers son regard et son seul ressenti, au fil des situations, d’un suivi médical répétitif, de la découverte d’une campagne inconnue et d’une cousine plus jeune et naïve que le deuil se dessine, alimentant nos propres peurs pour échapper à celles d’une société hispanique religieuse, superstitieuse et bien-pensante .

Un thriller à hauteur de petites filles espiègles chacune aux prises avec la jalousie inconsciente ou innocente où, des rires jaillit une émotion authentique écho de celle de la réalisatrice et des souvenirs de sa propre enfance.

TOM OF FINLAND

Titre: TOM OF FINLAND

Sous-Titre: Biopic

Durée : 1h56′

Nationalités: Finlande/Danemark/Suède/ Allemagne /USA

Réalisateur: Dome Karukoski

Casting: Pekka Srang, Lauri Tikanen, Jessica Grabowsky, Taisto Oksanen

Année de production: 2017

Distribution : Rezo Films

 

 

critique:

Des années 50 à celles du sida c’est sous le joug de la culpabilité qu’a vécu ce jeune finlandais soldat pendant l’occupation russe, obscur dessinateur de pub, frère concurrentiel et déviant sexuel, alors pour se libérer des interdits d’une société punitive il a exacerbé la virilité des bûcherons scandinaves, des soldats, des flics et des motards dépassant ses frustrations par ses croquis érotiques triomphants. D’Helsinski à San Francisco, Touko Laaksonen amoureux fidèle et frère respectueux a offert à son double Tom of Finland ses fantasmes extravertis, mêlant pudeur et mélancolie à l’humour fétichiste, contradictions douloureuses qu’à son tour le cinéaste traduit dans ce personnage symbole des ambigüités de l’homosexualité.

Alors voyeurs d’érections désinhibées s’abstenir, des lumières blafardes nordiques jusqu’aux soleils californiens le film illustre l’oppression, la persécution et la libération en évitant toute démonstration.

UN VENT DE LIBERTE

Titre: UN VENT DE LIBERTE

Sous-Titre: Regards d’ailleurs

Durée : 1h24′

Nationalité: Iran

Réalisateur: Behnam Behzadi

Casting: Sahar Dowlatshani, Ali Mosaffa, Ali Reza Aghakhani, Setareh Pesyani, Roya Javidnia

Année de production: 2017

Distribution : DIAPHANA

 

critique:

Dans la ville enfumée et embouteillée de Téhéran stagnent les traditions familiales aveuglant et bloquant toute évolution d’une société que les hommes régissent depuis toujours. A l’image de la pollution ambiante chassée par l’inversion des couches d’air froid et chaud, le respect des femmes pourrait faire basculer les pouvoirs masculins au seul profit d’un juste équilibre. Un rêve qu’illustre le combat d’une sœur contre les siens, et un espoir soutenu à travers les générations d’une aïeule à sa petite fille.

Comment ne pas penser à Kiarostami et ses parcours de « Ten » & « 10 on Ten » ou ceux de Jafar Panahi « Taxi Téhéran » où automobiles et taxis véhiculent depuis leurs espaces clos les aspirations iraniennes et souhaiter que souffle fort ce vent de liberté.

BABY DRIVER

Titre: BABY DRIVER

Sous-Titre: Thriller & frissons

 Durée : 1h53′

Nationalités: Royaume Uni/USA

Réalisateur: Edgar Wright

Casting: Ansel Elgort, Kevin Spacey, Lily James, John Bernthal, Jamie Foxx

Année de production: 2017

Distribution : Sony Pictures Releasing France

 

critique:

Chauffeur de braqueurs à la solde d’un patron du crime ou compositeur obsédé rythmant sa vie par la musique et le sens des sons, Baby fait déraper les cascades en tous genres, vibrer de tendresse son protecteur et s’enchanter le cœur de son amoureuse.

Alors si le charisme de l’acteur n’est pas vraiment à la hauteur du conducteur, l’action répond aux perceptions, les détonations aux ponctuations des images en accord avec les décors, leurs jeux de couleurs que le réalisateur fait résonner en film de genre réactualisé.

LA REGION SAUVAGE

Titre: LA REGION SAUVAGE

Sous-Titre: Frissons et frustrations

Durée : 1h39′

Nationalités: Mexique/Danemark/France/

Allemagne/Norvège/Suisse

Réalisateur: Amat Escalante

Casting: Ruth Jazmin Ramos, Simone Bucio, Jesus Meza

Année de production: 2016

Distribution : Le Pacte

Récompenses : Mostra Venezia 2016/ Lion d’Argent du meilleur réalisateur.

critique:

Dans une cabane forestière proche d’une bourgade mexicaine aux valeurs traditionnelles et catholiques un couple de scientifiques protège une créature capable de procurer le bonheur intégral. La sexualité magnifiée par des caresses tentaculaires, hors le machisme, la misogynie et l’homophobie ordinaires subies par une épouse, des amants, et vécue dans un rêve, traduit-elle notre animalité ou les limites de notre humanité ?

Pour parler d’amour dans une société en perte de repères Amat Escalante a choisi de nous égarer au sein d’une forêt magique où un monstre pénètre ses victimes pour jouir de leur plaisir et de leur mort, recourant aux symboles d’une fantaisie fantastique, petit conte pervers et « hot » pour adultes en manque d’enchantement de leur réel.

Les plans de glands érectiles satisferont ou horrifieront, c’est selon, mais la conclusion rime plus avec ambition et prétention que libération.

LA COLLE

Titre: LA COLLE

Sous-Titre: Farces et attrapes

Durée : 1h31′

Nationalité: France

Réalisateur: Alexandre Castagnetti

Casting: Arthur Mazet, Karidja Touré, Thomas VDB, Sonia Rolland, Issa Doumbia

Année de production: 2017

Distribution : UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL France

 

critique:

Puni par 2 heures de colle un samedi pluvieux dans son collège désertifié, un élève passionné de BD se retrouve piégé dans une boucle spatio-temporelle où s’agitent sans fin un gardien délirant, un pion demeuré, la copine de ses rêves et les cancres de service.

C’est résolument répétitif, innocemment bon-enfant et réservé aux seuls adolescents.

ON THE MILKY WAY

Titre: ON THE MILKY WAY

Sous-Titre: Guerre, amour et paix

Durée : 2h05′

Nationalités: Serbie/Royaume Uni/USA

Réalisateur:  Emir Kusturica

Casting: Emir Kusturica, Monica Bellucci, Predrag Manojlovic, Sloboda Micalovic

Année de production: 2016

Distribution : Wild Bunch Distribution

 

critique:

Un faucon danseur, un âne galopeur, une horloge tueuse, un serpent assoiffé, un musicien laitier cohabitent dans un village des Balkans où sous les bombardements se prépare le mariage d’une italienne réfugiée. Un papillon blanc tourbillonne entre l’eau, le feu et le vent d’un troupeau bêlant à un champ de mines pour accompagner les cœurs enflammés dans leur fuite onirique. Et comme l’idéal du cinéma c’est de raconter des histoires, Kusturica mêle la féérie à la réalité pour chanter l’amour au rythme de la guerre et dans l’espoir de la paix.

Entre ses Palmes d’Or « Papa est en voyage d’affaires » & « Underground », ses documentaires, ses prestations de musicien et d’acteur, le serbe dérangeant revient, répétitivement certes mais égal à lui-même, faire flamboyer ses images, le rock de son fils et la beauté de Monica Bellucci.

UNE FEMME FANTASTIQUE

Titre: UNE FEMME FANTASTIQUE

Sous-Titre: Portrait de femme

Durée : 1h44′

Nationalités: Chili/USA/Allemagne/ Espagne

Réalisateur: Sebastian Lelio

Casting: Daniela Vega, Francisco Reyes, Luis Gnecco

Année de production: 2017

Distribution : AD VITAM

 

critique:

Un couple adultère s’aime que la mort subite de l’amant sépare, et à cette douleur s’ajoute le rejet de sa belle-famille et celui préalable d’une société figée dont nous découvrons l’intolérance au fil des situations que la jeune maîtresse se doit d’assumer plus encore que toute autre femme, au nom de sa dignité et de la liberté. Appartenir à une minorité et la révéler dans sa fragilité autant que son authenticité est un pari extrême que l’actrice incarne au travers de sa propre identité et dont le réalisateur sur des images sophistiquées rayonnantes et une musique hypnotique s’empare avec une pudeur répondant à la défiance ressentie et une délicatesse à celle de la violence infligée.

Après « Gloria » quinquagénaire en quête d’amour, Marina fait vibrer la féminité que sa voix libère dans un plan final pacifié par la pureté de son chant et le cinéma chilien exporte ses talents avec succès de Pablo Larrain à Emiliano Torres.

THE CIRCLE

Titre: THE CIRCLE

Sous-Titre: Regards d’anticipation

Durée : 1h50′

Nationalités: USA/Emirats

Réalisateur: James Ponsoldt

Casting: Emma Watson, Tom Hanks, John Boyega, Bill Paxton, Karen Gillan

Année de production: 2017

Distribution : MARS Distribution

 

critique:

Dave Eggers a imaginé dans le roman qu’il a scénarisé un présent géré par une entreprise internationale filleule de Google regroupant, gérant et protégeant les citoyens américains au nom de ses valeurs incarnées par une employée aussi modèle que naïve qui,, grâce à une mini-caméra offrira en partage les faits et gestes de tout un chacun.

Philosophie et technologie, transparence et manipulation, hyper-protection et démocratie, Orwell et Steve Jobs, pour un conte SF aujourd’hui affadi par les révélations d’Edward Snowden et notre propre distanciation.

Internet, Social Network, Facebook, Tweeter, Big Brother au service du Grand Ecran pour un classique divertissement américain bien-pensant.

Le Cercle – Dave Eggers – Gallimard Collection du monde entier/2016

AVANT LA FIN DE L’ETE

Titre: AVANT LA FIN DE L’ETE

Sous-Titre: Voyage incertain

Durée : 1h20′

Nationalités: France/Suisse

Réalisatrice: Maryam Goormaghtigh

Casting: Arash, Hossein, Ashkan

Année de production: 2016

Distribution : SHEILAC

 

critique:

Ils sont sympathiques ces trois copains iraniens en route vers un retour au pays ou le choix d’une terre d’accueil où il fait bon de parler de tout et de rien, de filles à draguer ou aimer, de voile, de religion et de liberté entre fêtes locales ou foraines, crème solaire et plages familiales. Au son des chansons iraniennes le passé revient sous les ocres des ment de ce voyage s’égare dans les hésitations des uns et des autres, petits moments d’une errance au charme paresseux.

Un premier film sans frontières sous influence rohmérienne et buissonnière.

Conception, Creation & Web Design : Adamaco, hebergement, creation de sites internetAdamaco Inc.