MOONLIGHT

Titre: MOONLIGHT

Sous-Titre: Histoire d’amour

Durée : 1h50’

Nationalité: USA

Réalisateur: Barry Jenkins

Casting: Mahershala Ali, Naomie Harris, Trevante Rhodes, Ashton Sanders, Alex R.Hibbert

Année de production: 2016

Distribution : Mars Films

Récompenses : Festival de Chicago 2016 : Prix du public.

2017 Golden Globes du meilleur drame.

 

 

 critique:

C’est un gamin timide, mal aimé par sa mère toxicomane, persécuté à l’école que prend en charge le dealer d’un quartier de Miami en l’apprivoisant insensiblement. Adolescent son mentor disparaît, il reste le souffre-douleur de son lycée, sans que rien ne change vraiment sauf son corps et ses désirs incertains dans un milieu viril jusqu’à leur reconnaissance finale. Ce sont ses peurs familiales, ses manques affectifs, la violence de son environnement qui, entretiennent son hyper-sensibilité, forgent ses incertitudes et, en trois étapes et avec trois acteurs, dessinent son évolution.

Le talent du réalisateur est de nous faire partager les hésitations mêmes de cet enfant blessé devenu une masse de muscles cachant sa joie derrière un dentier en or, son amour dans ses larmes. Ce parcours, il le traduit subtilement par les ellipses du scénario nous distanciant des clichés, par la sobriété de sa mise en scène et celle de ses acteurs, par des plans décadrés de visages intériorisant les souffrances, par des scènes nocturnes libératrices entre l’eau et le sable, par des images traduisant le silence d’une quête de soi-même bouleversante.

L’intime atteint alors l’universel celui de la vie, et ce film y participe magistralement.

In Moonlight black boys look blue – Tarell McCraney /USA.

Conception, Creation & Web Design : Adamaco, hebergement, creation de sites internetAdamaco Inc.